Roue Libre

Un lieu de libre échange
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 oubli/occultation?

Aller en bas 
AuteurMessage
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: oubli/occultation?   Jeu 27 Juil - 3:47

ça vous arrive de ne plus trouver les raisons de votre etat d'esprit à un moment donné?
Il n'y a pas très longtemps, j'avais une terrible envie de devenir stupide et là, je ne me souviens plus du tout de l'émotion ou de l'impression bref de la motivation que me poussait. Je ne me souviens plus du tout de la raison, de ce qui s'est passé, de par rapport à quoi j'ai pensé ça.
bizarre non?

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Jeu 27 Juil - 12:07

C'est parce que tu es fait pour l'action. lol
Moi, je voulais devenir conne pour que les hommes soient acceptables avec moi, qu'ils aient envie de me rassurer de me protéger de de ... me sauter dessus et d'avoir l'impression que fin, ptêt me violer, je suis pas dans leur slip lol. Ou me payer le resto -j'ai déjà connu mais j'suis trop honnête y m'a emputifiée le bougre, plus jamais la même erreur, je me croyais presque redevable.
Mais j'ai beau vouloir l'être de façon à attirer la compassion, sans jouer à la femme libérée ou d'action je n'arrive pas à laisser de côté ce que j'ai eu du mal à devenir et conquérir. Parce que pour moi la carapace ultime, c'est d'arriver à être autre chose que ce que je suis devenue. J'ai donc la libération chevillée au corps et l'action, ça se voit pas assez lol. Si je disais "ahan j'pars au taf, j'te bip" ce serait plus crédible évidemment.
Et c'est pas bien les carapaces. Du coup j'ai l'air dure alors que je le suis pas, et y préfèrent ne voir que ça pour pouvoir penser que je suis une traumatisée. Ce qui revient au même parce que quand je fais tomber ma carapace en plexiglas, je deviens sauvage et libidineuse, hop, y croient de nouveau que je suis traumatisée lol.
T'es arrivé à être stupide? Moi j'suis stupide -et non pas conne- tout le temps quand je suis en confiance et que je sais que ça va pas conforter l'autre dans l'idée que ça cache quelque chose.
Je le suis avec moi, mes enfants, pas avec les animaux car il faut les éduquer. Sur les forums aussi, je me défoule. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Jeu 27 Juil - 21:49

je viens de me souvenir par rapport à ce que tu me dis, merci! lol
c'était par rapport aux gens, parce que j'en avais marre de me battre tout seul contre les idées reçues. Parce que j'avais l'impression de réfléchir toujours plus pronfondément et de chercher toujours la justesse des choses et non pas l'apparence.
ce que tu me dis sur le fait d'être redevable parce qu'un type t'a payé un resto, ça me choque, pour d'autres c'est normal. Moi je ne comprend pas comment on peut se sentir redevable et de payer en nature, car meme si je prefere de loin, le diner, l'idée reçue est que l'acte sexuel est quelque chose de sacré. Donc meme la norme n'est pas cohérente...bref.
je vois pas l'équivalence.
en fait je voulais dire comme tout le monde. oui, l'homme est comme ça, la femme comme si, les noirs comme ça etc. Oui tout s'explique parce c'est un homme, c'est un gougeat, c'est normal et donc acceptable, par contre la fille, non, c'est une salope, c'est toujours une perdante dans l'histoire et c'est tout. Je suis du bon coté de la barrière, finalement je vois pas pourquoi je me casse le cul à défendre les femmes, surement parce que la plupart de mes amis sont des filles et que je vois à quel point elles en souffrent et c'est moi qui les ramasse à la petite cuillère.
elles sont bloquées socialement, complement bloquée alors qu'elles valent bien mieux que beaucoup d'hommes.
enfin voilà, simplement rentrer dans le moule pour éviter qu'on interprete mal mes propos, pour jouer le jeu de la mauvaise foi, pour être tranquille quoi. Mais ça m'est passé. Comme j'en ai fait l'expérience, j'ai simplement vu pourquoi les gens le faisaient, mais c'est vraiment pas mon truc. maestro

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Jeu 27 Juil - 22:11

T'inquiètes quand je dis que je me sens redevable, c'est pour préciser que même si je suis aussi puriste que tu peux l'être sinon plus, car je suis une femme hein lol, je dois échapper encore plus au cliché que le type a dans son crâne. En fait, c'est la seule fois où j'ai accepté qu'on m'offre le resto et cela, par "inexpérience" et il m'a offert le resto plein de fois même quand je vivais avec lui.
Le reste du temps il cuisinait. Disons, à l'époque je ne savais pas qu'un homme pouvait avoir ce genre d'idées derrière le ciboulot.
A présent je suis bien obligée de l'avoir à l'esprit. Je vais pas jouer avec la queue ou les pieds du type pour changer de menus comme je l'ai dit, je cuisine très bien et j'aime pas jouer la comédie et faire espérer.
Un gars qui sait ce qu'il veut, me l'annonce s'il me plaît, peut offrir le resto, cela ne fait aucun doute. Pour un premier rendez-vous il sera normal qu'un homme m'offre le resto, c'est un relief de bienséance qui est tout à son honneur. Je déclinerai la seconde rencontre s'il fait le coq parce qu'il a casqué et croit par là que c'est dans la poche, surtout si ses manières ne me plaisent pas.
Si je n'ai pas d'argent et qu'un type insiste pour m'alimenter, je dirai oui s'il est joli. Sinon je rentre manger des graines chez moi.
Ou je demande un colis.
Je ne fais que parler d'expérience, je me vois mal manger avec plaisir si le type bave sur moi ou veut me prendre la main alors qu'il me déplaît. Je décline ou je le préviens que je risque de m'enfuir avant le café. Même avec trois anneaux au doigt et une robe de mariage de grand couturier dans le placard je ne fais pas de concessions.
Je comprends que tu puisses en faire pour avoir la paix lol. C'est une petite lâcheté que je pratique parfois car je n'aime pas avoir l'air d'avoir l'esprit de contradiction.
J'essaie parfois de socialiser et même si j'arrive à avoir une attitude strictement basée sur la politesse, j'ai l'air d'une demeurée et je n'aime pas non plus avoir l'air spirituel. C'est encore pire quand je suis amoureuse, si l'autre est de mauvaise foi, ou me prête des intentions, je prends vite la fuite car je deviens parano.
Sinon, je m'en fous mais j'ai du mal à me souvenir de tous les dialogues et être sereine, je les refais et je me dis que j'ai été idiote de m'être déconnectée pour avoir la paix.
J'aurais vraiment voulu rentrer dans l'écran pour qu'on me lobotomise quand j'ai vu vol au dessus d'un nid de coucous lol.
Puis à propos de cette mémoire, ça fait longtemps que je me demande pourquoi je me souviens de beaucoup de dialogues et je me disais petite, que c'est parce que j'étais une sale affective, qu'être aimée était si important pour moi que je devais tout le temps tout analyser.
Et je me disais que j'étais une idiote rancunière, que je mobilisais ma mémoire sur des choses inutiles juste parce que j'étais susceptible. En fait, c'était horrible parce que je n'avais que quelques bouquins pour me "divertir" et tout me semblait hostile et étrange et j'avais pas l'occasion d'avoir de loisirs, je rêvais de me dépasser dans la danse et de pratiquer la musique. Et je m'en voulais beaucoup d'occuper mon esprit à des choses ridicules comme me faire du mal en me reprochant d'être méchante et rancunière.
Au vu de ce que je vis, de la façon dont j'ai mûri et des "résultats" c'est toujours pareil lol. J'ai évité certains comportements que je ne voulais pas avoir, sans être vraiment sûre d'avoir fait le choix le plus intelligent.
Dieu merci, j'ai l'occasion de ne pas déranger certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 28 Juil - 3:30

Citation :
Puis à propos de cette mémoire, ça fait longtemps que je me demande pourquoi je me souviens de beaucoup de dialogues et je me disais petite, que c'est parce que j'étais une sale affective, qu'être aimée était si important pour moi que je devais tout le temps tout analyser.
je comprend pas bien ce que tu veux dire?
d'ailleurs est-ce qu'on peut analyser quelque chose qui nous touche trop? Parce que je suis plus feministe que les femmes elles memes. est-ce parce que j'ai plus de recul?
dernièrement on m'a dit que j'étais chiant à analyser, mais vu que ça vient de quelqu'un qui a un complexe d'infériorité et qui cherchait avant tout à me blesser, je ne le prend pas mal du tout. mdr!

en fait nous n'avons ptet pas le meme age, nous ne sommes peut-etre pas de la meme génération, mais parfois je trouve la galanterie stupide.
comment peut-on s'émanciper si on suit les règles qui justement nous opprime?
je n'invite jamais au restau, chacun paie sa part, sinon j'aurai peut-etre l'impression d'acheter et à ce moment là, le bois de boulogne regorge de gorge profonde pour me satisfaire et surement mieux qu'elle. maestro
mais je ne suis jamais sorti avec un homme et aucun ne m'a payé le restau sauf un qui me devait de l'argent...Ont-ils vraiment tous la meme idée derrière la tête? c'est moi, où l'idée de "rendez vous" est surannée?

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 28 Juil - 10:48

C'est très romantique un gars qui va arriver à pas s'acheter une série de dvd pour aller à un rendez-vous avec sa douce et tendre. Ca va le calmer directement, c'est ce que je me dis.
Bien sûr ils ont tous cela derrière la tête ou bien ça leur effleurera l'esprit quand il me verront. (j'ai un regard lubrique parfois pask je décroche pour aller un peu dans mon petit monde de fantaisie).
Dernière fois qu'on m'a offert un ptit truc à grailler, c'était un flambeur lol. Fallait que je m'attende à lui rendre la pareille. Ce qui arriva et de toutes façons je n'aime pas calculer.
Je calcule déjà comment me passer mes caprices avec pas grand chose, s'il faut que je compte pour deux...
Si j'avais plein de pognon à claquer, je paierai à tour de bras mais pas seulement à mon ptit ami. J'aime pas exarcerber le gigolo qui pousse dans tout homme qui possède pas de quoi devenir un maquereau potentiel. shun
Petite je vivais dans ma famille ou autre, ainsi j'avais le temps de voir les différences entre moi et eux, voilà pourquoi j'avais une vue telle que celle que j'ai décrite. Et euh, pour ce qui est du "touché par ek chose personnellement ou directement" j'avais beaucoup d'énergie ainsi je ne pleurnichais pas ça c'est corsé par la suite, c'est horrible la rage. Je pleurais quand j'entendais de l'opéra lol.
Et je pense toujours que les gens fonctionnent comme moi, c'est assez horrible mais c'est la seule manière qui me permet de rester nature et pas en contrôle. Si je commence à analyser l'autre, je vais manquer de spontanéïté, donc je fais des trucs à la mode, je pratique "l'écoute active" (lole) mais c'est normal chez moi j'essaie de pas avoir un regard d'entomologiste (comme faut tjs que je m'unifie au grand tout, je suis tjs en phase identificatoire c'est très frais) et surtout j'aime l'humain.
Je l'aime parce que je sais qu'il ne cessera de me surprendre, parfois en bien même. Ce qui fait que je suis profondément pessimiste mais ça se voit pas, on voit que mon côté "c'est pas grave" et je le transmets si besoin est, même si j'ai pas l'aura d'une winneuse. De toutes façons si quelqu'un est fermé, j'ai pas la façade pour le convaincre, j'ai pas de diplôme encadré ni les apparences de la réussite.
Je suis donc une proie idéale lol. Sauf que non.
Si le gars me dit un truc dégueu sur une autre meuf, quelqu'en soit la motivation -si c'est pour réveiller ma misandrie ça va pas aller grr si c'est pour tester ma jalousie je le tue- mon féminisme latent qui l'attendait pas, se réveille, et je ne crains pas de passer pour une furie réellement solidaire de la cause féminine. Je pourrais bien m'entendre avec Simone Veil, ça c'est de la femme. Si le gars me jette c'est qu'il ne pourrait pas me comprendre 24/24 et j'aurai à attendre qu'il devienne ceci ou cela pour l'endurer sans m'énerver.
Mais faut vraiment que le type exagère car en bien des points je comprends les critiques adressées aux femmes.
Bref, je suis ce qu'on appelle quelqu'un d'honnête même si je suis à la frontière du cynisme. Si j'y entrais, toute ma sagesse se casserait la gueule. Je ne serais plus moi. Je suis pas une chiante, je suis pas une garce, ni une peste sauf pour avoir du sexe. Et encore...
Je n'aime pas être la meilleure copine de quelqu'un que j'aime, je n'aime pas perdre ma féminité. Ou bien c'est le signe que le type serait plus à l'aise avec un de ses congénères.
Maintenant que je sais cela de moi, je le garde à l'esprit en plus d'émotions -importantes les émotions- ainsi, j'aurai la présence d'esprit quand je rencontrerai mon âme-soeur. On s'enfuira hors de la foule. Si, si...

* Il y a aussi les erreurs que je peux pardonner à l'autre, s'il est dépressif et qu'il fait le contraire de ce qu'il veut -j'aime pas qu'on me nie, la passion ne nie pas. Mais pas trop longtemps. Si je me tape une dépression avec ce à quoi j'ai échappé, ce serait débile que ce soit le fait d'un type qui n'a qu'à surmonter la sienne et se rendre présentable. Je vais tout de même pas faire tout le boulot pouète. Voilààà, en exclusivité le fruit de ma pratique de ce que j'ose encore appeler l'amour. Paske dans mon monde de fantaisie c'est évidemment plus simple.
* Ah aussi réponse à ta question "cmt peut-on s'émanciper si précisément on suit les règles qui nous oppriment" bah si je l'applique à autre chose qu'à mon nombril je vais citer Brassens (faut lui reconnaître une chose non vulgaire au moins) : Je suis un anarchiste, je marche dans les clous.
L'humain veut toujours à son échelle, s'émanciper, on le sait. C'est rare les gens vraiment soumis. Je parlerais d'adaptation dans ce cas.
Si je ne veux pas ressembler aux autres, je vais marcher dans les clous. Déjà si je me fais écraser par un automobiliste qui veut dépasser les règles qui l'émancipent pas, j'aurai au moins de quoi être rentière. C'est pas rigolo si je suis en chaise roulante mais bon...
Surtout, je crois que la volonté n'a pas à être propagée par une démonstration permanente et un peu hystérique sauf si j'étais sous le feu des projecteurs, je n'y suis pas. Je n'ai pas peur de l'autorité.
A mon échelle, j'ouvre ma gueule s'il le faut, j'ai eu quelques mots avec des types de la sécurité dans un festival l'autre fois. Je me disais "arrête de faire ton ado, ça a un quelque chose de ridicule" mais euh, l'ado de maintenant y fait des bisous et y fume pour être cool et euh, avec les pas cool faut pas être cool, ça déclenche leurs mauvais instincts.
Ghandi oui, mais pas avec n'importe qui hein.
C'est la résolution en soi, la volonté, qui fait que l'on augmente notre indépendance. Je me suis déjà mise en scène, je sais que ça change pas grand chose ça maintient juste une distance c'est pas fait pour protéger mais dans l'esprit des autres, un peu quand même.
Je me plie donc "en apparence" dans un monde où les apparences sont primordiales, et j'attends de pouvoir trouver le moment ad hoc, une similarité criante de situation pour l'ouvrir.
Même si j'étais occupée à bisouter un amoureux ou toute love ben, si je vois une injustice, je vais pas endurer de la voir se perpétuer, que j'aie ou non agi lors d'un premier constat. Je délaisserai alors volontiers une activité paisible pour agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iblis
Moto
avatar

Nombre de messages : 792
Où es-tu? : dtc -_-
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 28 Juil - 11:46

la galanterie c'est du machisme -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crayon53.free.fr
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 28 Juil - 15:30

dac avec iblis.

moi je peux pas rentrer dans le moule, faire semblant, si je ne suis pas sincère je me dégoutte. c'est pour ça que la séduction je n'aime pas ça, ce n'est que mensonge, c'est un jeu ignoble et répugnant, et perso je n'en ai pas besoin pour me sentir exister, aimer, attirant, génial etc. maestro
meme si ça doit blesser, meme si ça doit tout casser, je dirai ce que je pense.
ce qui m'etonne, c'est qu'il y a beaucoup d'homme qui ont peur ou qui n'aime pas le sexe et pourtant tu ne sembles jamais en rencontrer. c'est vrai que ce genre de type n'invitera peut-etre pas à sortir, s'il connait les codes, il saura où ça va le mener, donc ce n'est pas dans ce type de situation qu'on en rencontre.
mais moi, je refuse l'idée que l'homme ne pense qu'à ça, je fais fonder un mouvement, celui des hommes qui n'en n'ont rien à foutre du sexe et qui pensent que c'est surtout la femme qui pensent que c'est supra mega important pour nous.
aller rejoignez moi les gars!!

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 28 Juil - 18:11

Faire l'amour ne requiert pas tous ces préalables. C'est la chose la plus agréable qui soit. La séduction c'est dérisoire. On a faim on va au resto, on s'aime, on n'a pas faim.
Je hais théoriser sur les relations hommes-femmes mais tout le monde psychologise, même les gens intelligents.
Moi non, je veux je prends, ou je me laisse prendre. Bref, on est dans un monde rempli de catherine breillat qui font peur à rocco si frais dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Sam 29 Juil - 18:54

ha catherine, voilà la seule femme digne de mon interet.. maestro et encore..
faire l'amour peut etre aussi bon que mauvais, dans ces temps de misère sexuelle, on a l'impression que le seul endroit où trouver le plaisir c'est le sexe. on est vraiment désoeuvrer pour le penser et pour laisser cette pensée se propager chez les jeunes. on en fera de jeunes gens completement pris au piege et engluer dans les stéréotypes dont peu d'entre eux reussiront à s'extirper.
je vois pas où est le mal d'essayer de comprendre c'est pour son propre bien etre avant tout. Mais je ne pense pas que les gens puissent décemment s'épanouir dans des relations qu'ils idéalisent, si c'est l'équilibre qu'ils cherchent, c'est voué à l'échec, si ils ne font que profiter de ce qu'il y a à prendre, s'en s'occuper de ce qu'il y a aussi à donner, c'est l'équilibre personnel qui est en péril.

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Sam 29 Juil - 19:22

Ca sert à rien de donner si on reçoit rien que des insultes et des affronts. Je suis pas faite pour réagir comme un être humain, tout au plus acceptable dans une mission artistique.
De toutes les façons qui voudrait de madame parfaite...Y préfèrent modeler des trucs pas bien finis. calimero
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pastisette
VTT
avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Dim 30 Juil - 1:01

Il y a des fois ou j'aimerai bien tout oublier.. tout occulter .. et devenir conne aussi.. oui, mais les cons sont heureux ! mais m'arrives-t-il d'occulter ? non. Ou si, c'est comme on veut.. quand vous parler de la séduction par exemple, c'est sûr qu'on occulte ses vrais valeurs pour le paraître .. c'est idiot, certes.. mais en même temps, souvent je dis au gens que je veux être comédienne pour être aimée, et on me répond : ce n'est que du paraître.. oui, mais en même temps, ce que tu paraîs - ou veux paraître - c'est tout de même une partie de toi, non ? .. donc il est où le problème de la séduction ? puisque tu séduis à ta manière et pas comme quelqu'un d'autre.. c'est toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Dim 30 Juil - 1:36

C'est une chose ridicule que de parler de "paraître" en parlant du théâtre, puisque le théâtre véhicule un message.
Et ce n'est pas toi que tu mets en "avant" disons, tu utilises ton corps comme un instrument qui transmet des informations utiles ou futiles en oubliant qui tu es au moment où tu joues. Tu fais appel à des émotions que tu as ressenties, ok, mais tu n'est pas toi dans l'instant.
Dans la séduction, la vraie, la sincère, il me semble que l'on ne s'oublie pas car on est soi directement face à quelqu'un dont on pourrait soupçonner qu'il nous accepte telle qu'on est.
Je ne vois pas du tout d'où vient cette théorie stupide du bateleur qui voudrait "exister" à tout prix. Tu existes juste différemment, avec un recul momentané à qui tu es. Rien à voir avec la séduction.
Quoi qu'il en soit, un admirateur aimera toujours penser qu'on fait preuve d'un certain art pour l'envoûter. Mais bon, personnellement ce n'est pas vraiment lui qui l'aura développé lol. C'est "naturel" c'est une "construction" de longue haleine qui est la résultante de toutes les merdouilles endurées ou bien de toutes les joies.
C'est bien simple, on m'emmerde, je pointe le doigt vers le ciel, hooo un oiseau, pis boum, un coup de poing dans le bide. C'est vrai, c'est utile, le "décrochage" de soi. J'appelle cela de la diversion.
Si je veux faire ma marylin monroe -même elle, outrait car elle se préoccupait beaucoup de la direction d'actrice lol et de ce qui était raconté, si elle était pas d'accord elle faisait la cruche vingt fois pour arriver à interpréter comme elle le voulait à la 21 ième prise, quitte à ce que des dialogues doivent être réécrits- j'y arrive mais je me sens pas vraiment moi. C'est hyper-pas-cool la séduction telle que cela.
Bon hum, je me relis et c'est évidemment faux comme raisonnement, je peux parler des vraies actrices hein! si je fais ma "marylin monroe, c'est mon expression pour évoquer l'image qu'on a d'elle, un truc fragile et puissament présent par ses attributs et sa revendication à l'amor".
Ok dans ce sens-là on peut parler de faiblesse, mais elle ne l'était pas faible, Marylin, elle était volontaire comme j'ai précisé.
Elle avait juste une capacité à l'abandon.
J'appelle faiblesse ce qui va amener un homme à être séduit dans la majorité des cas. Hélas, ils ne savent pas trop qu'on peut unifier la force et la fragilité et que nos états d'âme n'ont pas à dépendre de leur bon-vouloir (quand je dis que des bienveillants vraiment aimants et constants j'en n'ai pas croisé.)
Donc, quelqu'un qui acte, joue la comédie, incarne un personnage qui n'est pas lui. Quelqu'un obnubilé par le paraître, ne possède pas de faculté d'empathie, mais juste l'imitation.
Un bon comédien je suppose qu'il se considère avec humilité et réduit la fonction narcissique à un rayonnement de ses émotions et l'intime conviction qu'elles ont existé. Rien de pathologique là-dedans.
Il y a aussi les quidams que l'on caste car ils sont les personnages. Je crois que ce sont déjà des comédiens en puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Dim 30 Juil - 20:42

pour moi un comédien est un menteur professionnel et si c'est le cas, l'etre humain est un menteur professionnel, il triche, il manipule pour paraitre ce qu'il voudrait être, mais si il souhaite paraitre c'est d'abord parce qu'il n'est pas. le désir nait de la frustration, que ce soit un comédien ou autre, nous sommes tous frustrés de ne pas correspondre à notre idéal, nous avons tous peur de ne pas plaire parce que nous savons que nous avons des cotés déplaisants.
c'est de la publicité mensongère, c'est comme de vanter une lessive en occultant le deuxième effet kiss cool...c'est un jeu auquel tout le monde veut jouer mais tout le monde perd parce qu'il n'est pas sincère.
c'est un moi social, un moi qui n'existe que par rapport à l'autre, ce moi disparait quand l'autre s'en va, il n'a donc pas vraiment de consistance.
bizarrement, c'est un leurre, c'est une vue de l'esprit, il est tout à fait possible de séduire en mettant ses cotés déplaisants en premier, j'en suis la preuve vivante. maestro

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Mar 1 Aoû - 11:16

Si je suis toute seule et ce n'est pas par peur, je fais de solit études lol, je ne peux pas me mentir, c'est impossible. On devient fou si l'on se ment sans cesse. On peut être considéré comme fou dès lors que l'on ne peut plus sortir d'un malaise. Je ne veux pas vivre dans le malaise, car je sais qu'il se nourrira des autres. Je ne veux pas me nourrir outrageusement des autres. Car beaucoup ne sont pas généreux et me le feront payer.
C'était la ptite parano. maestro
Je ne crois pas que les gens soient des comédiens, ils sont rarement riches d'émotions car ils refoulent leurs souvenirs désagréables ou agréables. C'est bien parce que la frustration engendrerait le droit à désirer tout ça.
Ben moi je crois que la frustration naît du désir mal orienté ou qui refuse d'être transcendé ou différé. Qu'on me fasse payer car on voudrait que j'aime en faisant naître la frustration nécessaire à produire un désir non merci (le mien ou celui de l'autre). Je fais ma star qui se cache naturellement.
On me fait chier, je deviens subitement un mystère. Ca excite, je me sauve car je n'aime pas le mystère. Le mystère n'existe pas, il est une réalité à atteindre et un but noble.
Evidemment je mets des majuscules aux grands mots et je ne m'amuse pas à vouloir les incarner autrement qu'en moi et mon ptit chaudron à moi.
Je veux pouvoir m'aimer jusqu'à la mort et personne ne tuera ce que je suis et je suis ce que je suis sans avoir été haïe, sans avoir été aimée ou du moins, que ces sentiments aient produit une métamorphose sur ma personne et tout son intérieur. J'ai été aimée par ma maman ça me suffit, ou par n'importe qui, ça me suffit, je m'en souviens aussi.
Je ne veux être qu'amour, ceux que ça irrite je les ignore, ceux qui sont intéressés en bénéficient car je ne suis pas une personne, je suis quelque chose qui porte l'amour.
L'amour particulier que j'imposerai à quelqu'un, il sera le même, comme à un brin d'herbe ou n'importe quoi digne d'intérêt. Je l'imposerai pour que cette personne le trouve en elle, cet amour.
Je ne refuserai pas d'être aimée, je refuserai d'être mal aimée.
Car cela engendre trop de souffrance et je n'aime pas souffrir pour une chose aussi stupide au regard d'autres choses plus universelles.
Ce ne sont pas des excuses tout ça, je ne refuse pas d'être aimée, au contraire, mais je sais tellement la faillite quotidienne de cette si belle chose. Alors l'amour que j'ai je l'offre en flot tendu car je désire tout le temps et le désir c'est très bien. C'est naturel et ça ne doit pas naître de la frustration ni en engendrer.
Si les gens se prennent pour des animaux et font faillite dans leurs espoirs réels, s'ils ne prétendent à rien d'autre qu'acquérir de petits espoirs dans le regard de l'autre en s'attardant sur ce regard eh bien ils ne renforceront pas l'amour qui peut grandir et doit dépasser toute colère et déception.
Je vais finir par croire que j'ai pas choisi ce pseudo-là pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 4 Aoû - 0:56

j'ai eu envie de vomir à lire le mot amour partout!! beurk!!!

je n'ai pas dit que l'on mentait tout le temps, mais on le fait, c'est comme ça et tant mieux. faut juste le savoir pour éviter des crises de larmes et des lamentations inutiles.
l'amour, je l'emmerde, il est inutile et encombrant, c'est un concept que je voudrais voir disparaitre pour etre remplacé par quelque chose de mieux. Seul l'amour propre à un sens, le reste n'est que de l'amour sale.
le désir n'est pas naturel, il est social et dans nos sociétés il nait d'une frustration, il nait d'un désir de compenser parce que l'on pense que l'on a quelque chose à compenser. On pense avoir besoin d'aimer, on pense avoir besoin de désirer mais nous n'en savons rien, ce n'est ptet qu'une illusion.

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pastisette
VTT
avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Sam 5 Aoû - 3:59

mme bouddah a écrit:
C'est une chose ridicule que de parler de "paraître" en parlant du théâtre, puisque le théâtre véhicule un message.
Et ce n'est pas toi que tu mets en "avant" disons, tu utilises ton corps comme un instrument qui transmet des informations utiles ou futiles en oubliant qui tu es au moment où tu joues. Tu fais appel à des émotions que tu as ressenties, ok, mais tu n'est pas toi dans l'instant.


.....

Donc, quelqu'un qui acte, joue la comédie, incarne un personnage qui n'est pas lui. Quelqu'un obnubilé par le paraître, ne possède pas de faculté d'empathie, mais juste l'imitation.
Un bon comédien je suppose qu'il se considère avec humilité et réduit la fonction narcissique à un rayonnement de ses émotions et l'intime conviction qu'elles ont existé. Rien de pathologique là-dedans.
Il y a aussi les quidams que l'on caste car ils sont les personnages. Je crois que ce sont déjà des comédiens en puissance.

ben, je dois être plus schizo que comédienne, mais si tu veux jouer juste, et que tu ES dans ton rôle : l'émotion tu la ressens !!! si tu fais "semblant" de la ressentir, tu joues faux... quand tu joues, tu ES ton personnage, et tu t'oublies. Donc tu ressens ce qu'il ressens, tu vis ce qu'il vit... à travers toi, mais ce n'est pas une imitation.. pour moi c'est VRAI ... mais que du paraître .. comme quand je mens dans la vie.. je finis par y croire à mes mensonges !
oui bon d'accord schizo, myto .. enfin sinon je vais bien ! Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Sam 5 Aoû - 14:28

Oui, être le personnage c'est l'empathie et la mise de côté du "je". En plus faut aimer le personnage, le comprendre, même s'il n'est pas soi, c'est un peu pareil pour l'écriture. Tenir le rôle d'un personnage dont on développe le caractère sans le juger. C'est pourquoi je dis "tu n'es pas toi à l'instant" faut pouvoir s'oublier totalement.
Il y a l'idenfication aussi, qui "construit" les enfants jusqu'à je ne sais plus quel âge lol. Atta je te trouve un truc lu récemment hoplàboum :

"Pierce oubliait, comme tous les adultes, la peine que les enfants se donnent pour faire semblant, la concentration _ et non l'expansion_ de la volonté, l'effort conscient pour effacer la décision, consciente, de feindre ce que les enfants tendent à faire, parfois, hypnotisant ceux qui trouvent cela difficile, et malmenant si nécessaire ceux qui ne se laissent pas convaincre) ; puis le constant élagage des produits de l'imagination _ éliminer les contradictions sans y réfléchir, négliger les aventures usées, toujours envoyer le ballon dans l'inconnu. Lorsque ces jardins lui furent tous fermés, ces puits recouverts, Pierce ne se souvint plus qu'il avait excellé à tout cela." Amour et Sommeil de John Crowley.

Quand je parle de la vision stupide des gens qui pensent que ce métier n'est que du domaine du paraître, je ne suis pas d'accord.
S'ils sont fermés comme des coffre-forts et que sans la forcer, on veut parvenir à ce qu'ils rencontrent leurs émotions, pour que le "jeu" soit correct, on n'est plus du tout dans le paraître. Il faut qu'ils puissent se projetter à fond dans le flot de paroles, dans ce qu'ils voient, dans les silences, dans l'histoire. S'ils se rencontrent à travers un récit "universel" c'est réussi. Si l'acteur s'efface suffisamment pour que le personnage existe, ils ne verront qu'un personnage qui leur sera un maître mais sans les forcer, sans qu'ils ressortent trop tourmentés par la vérité, mais s'il faut qu'ils n'oublient pas, l'émotion doit leur avoir été restituée à l'état pur afin que leur rejet de gestes, que justement, leurs mauvais sentiments n'aient pas été sollicités.
Un personnage au service de l'histoire, suffisamment puissant pour que persiste l'émotion et le changement, et un acteur au service de l'histoire et du personnage. Je pense aussi à l'énergie développée par des tragédiens, qui doivent "tenir" des heures en scène, et être en tension permanente le personnage. Elle ne peut s'alimenter des affects et motifs propres à un être ordinaire mais doit être au service de...
Mais selon mon avis personnel, nul besoin de "puissance" un acteur qui joue un ptit personnage tout simple, peut être aussi convainquant que quelqu'un dont on applaudira la performance.
Pour ce qui est du mensonge dont tu parles, c'est pas trop mon cas, je ne suis pas assez terre-à-terre pour m'aventurer dans le mensonge, je partirai trop vite comme un ballon gonflé à l'hélium lol.
Pour la schizophrénie, je crains qu'elle m'ait approvisée j'en ai pas mal de symptômes mais je préfère dire "shizoïdie" c'est plus chou, ça minimalise la chose et j'ai le droit de penser ce que je pense et gniark à la soçayeuti. J'avoue que ça me ferait un peu chier qu'on dise "aaaaah ste madame bouddah c'est un personnaaaaaaaaaage".
Je ne suis pas un numéro, je suis une femme liiiibre.
Je euh, vous souhaite une belle journée, y refait moins humide, je m'imagine moins mourir de pleurésie dans les jours qui viennent, ouf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Sam 5 Aoû - 23:05

je pense pas que l'humain puisse s'oublier, un acteur est de toute façon trop narcissique pour le faire. d'ailleurs peu importe la façon ce qui compte c'est le résultat, si ça se trouve un acteur naturel et spontané paraitra moins doué qu'un autre. alors c nul les méthodes, stanislavski et compagnie, du moment qu'on y croit à ce que tu dis et que tu arrives à émouvoir les autres ça suffit, c'est comme le mensonge.

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mme bouddah
Vélo de course


Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Sam 5 Aoû - 23:55

Je vais tenter d'être concise

UN : Antonin Artaud a écrit sur le théâtre, le reste c plouf plouf laganek
Deuzio : tout le monde fait le caméléon et quand on fait le caméléon avec moi je fais la gogole en plein bus c'est une réaction stupide mais la seule que j'aie trouvée à l'intrusion intempestive, et la personne qui fait le mieux le caméléon -je lui concède et grand bien lui fasse- qui a voulu me pomper l'air, trouve à dire "c'est génial" et moi j'évite de dire "cassé". Je ne suis pas brice de nice.
Troiz : le narcissisme s'apprivoise bien quand on permet à la volonté de se développer
Quatre : il faut aimer et apprendre à aimer en s'oubliant et sans objet c'est l'extase.
Cinq : si on pouvait se passer de "chocs" pour aimer, il n'y aurait plus de guerre ni de besoin de matérialiser les peurs
Six : je devrais faire mon épicurienne du samedi soir mais je me fais une petite parano veuillez m'en excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pastisette
VTT
avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Mar 8 Aoû - 4:18

et 7 - si si on s'oublie Symmaque ! si narcissique soit le comédien ! et là-dessus je suis d'accord. Mais moi qui suit timide de nature (ou fausse timide comme on le sort souvent !) .. si je pense à MOI, je ne peux pas jouer. Je dois m'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Mer 9 Aoû - 0:34

c'est une autre facette de toi qui ressort, ça veut pas dire que tu t'oublies

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pastisette
VTT
avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Mer 9 Aoû - 1:53

GRRR c'est juste une impression ... ou t'as toujours raison ???! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symmaque
Grand Manie Tout
avatar

Nombre de messages : 1345
Où es-tu? : Bien au delà de la ceinture de Kuiper..
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Re: oubli/occultation?   Ven 11 Aoû - 22:16

j'ai toujours raison maestro

_________________
Le besoin de certitudes est plus fort que le besoin de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oubli/occultation?   

Revenir en haut Aller en bas
 
oubli/occultation?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Prière à l'oubli
» [Mauvignier, Laurent] Ce que j'appelle oubli
» Le Masque de l'oubli
» La maladie de l'oubli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roue Libre :: Le Monde des idées :: Echanges d'idées-
Sauter vers: